Le portage

Les bienfaits du portage

Les bienfaits du portage

Les bienfaits du portage sont multiples. En effet, dès la naissance, il peut être bénéfique pour le nourrisson et aussi pour le prématuré. Le contact étroit avec le nouveau-né comme pour un enfant né à terme favorise beaucoup le lien parent-enfant. C’est aussi un ventre de transition. La poche que forme l’écharpe permet au bébé de retrouver les rythmes qu’il connaissait dans le ventre de sa mère. Il a donc une sensation rassurante d’un environnement familier, ce qui lui permet de réguler ses fonctions vitales. Pour la maman, ce ventre de transition peut être vu comme une prolongation de la grossesse et facilite l’adaptation à son nouveau rôle.

Étant en relation étroite avec l’enfant, le parent est plus conscient et sensible à ses besoins, cela aide aussi énormément au soulagement des coliques. Ce qui augmente le sentiment de compétence parentale, la confiance et l’estime de soi. Porter son bébé dès la naissance réduit considérablement le risque de dépression post-partum et renforce le lien d’attachement autant pour la maman que pour le papa.   

En répondant au besoin essentiel qu’a le bébé d’être porté, on l’aide à développer une certaine confiance en la vie. L’une des premières raisons qui pousse un enfant à pleurer, c’est l’inquiétude et le sentiment d’insécurité. Il a besoin de la présence de gens autour de lui. On lui permet de se détourner progressivement de son premier univers, la mère, vers un environnement vaste et complexe sans devoir quitter la sécurité que lui procure celle-ci. Le fait d’avoir bébé contre son corps lui permet de communiquer plus efficacement ses besoins. Il ressent donc moins le besoin de pleurer. Un bébé heureux, ce sont des parents détendus, moins fatigués, plus disponibles pour leur conjoint, leur famille et eux-mêmes.

Pour l’enfant qui grandit, être porté signifie participer activement à la vie sociale et familiale. Il a ainsi une participation accrue avec l’environnement : sons, paroles, images, mouvement, toucher. Cela permet une grande stimulation des sens, favorise son développement et l’acquisition de sa confiance en soi.

Avec le portage, il y a une diminution des risques de développer une plagiocéphalie postérieure (tête plate) En étant dans l’écharpe, la tête du bébé est simplement moulée par le tissu, il n’y a donc aucune pression effectuée sur le crâne. Aussi, lorsque l’enfant est bien positionné (en position grenouille : jambes écartées, genoux surélevés par rapport aux fesses et le bassin bien basculé vers l’avant) cela favorise le bon développement de la colonne vertébrale et de ses hanches car le portage respecte ainsi la courbure naturelle.

Le portage augmente la disponibilité du parent, son autonomie et sa liberté de mouvement. Cela lui permet donc de réaliser ses tâches et s’occuper à autre chose : faire des tâches ménagères, manger, prendre des objets, écrire, bricoler, prendre soin des autres enfants. Cela rend plus simple aussi les déplacements : lieu encombré, escalier, passage étroit. Malgré les limitations de mouvement occasionné par le portage, les avantages sont nombreux par rapport aux limitations occasionnées par une poussette.

En conclusion…

L’amour, la confiance en la vie, ça se transmet. Le renforcement du lien parent-enfant est le bienfait le plus important, il est la conséquence de la plupart des autres…Lorsque le parent peut vaquer à ses occupations tout en rendant son bébé heureux, il développe un sentiment de confiance en lui, est plus heureux et ressent plus d’amour pour son bébé qui est plus facile et plus heureux lui-même. C’est assez simple ! Le bébé porté est rassuré, bien blotti au chaud et dort mieux, digère mieux et est stimulé par tous ses sens, il est donc plus heureux. Il ressent de la confiance, du bien-être et de l’amour pour la personne qui le porte mais aussi pour la vie.

C’est le secret du bonheur !